Actu’ spatiales

Facebook Posts

This message is only visible to admins.

Problem displaying Facebook posts. Backup cache in use.
Click to show error

Error: Error validating access token: The session is invalid because the user logged out.
Type: OAuthException

1 mois Il y a longtemps ...

Infos spatiales

✨ [News of the Day] - Jupiter : du nouveau sur le mystère de l'eau ...

👉 Baptisée en référence à Junon, l'épouse de Jupiter, dont la mission était de découvrir ce que cachait le maître des dieux, la sonde Juno porte décidément bien son nom. Elle vient de révéler que l'atmosphère de Jupiter - du moins du côté de son équateur - est finalement bien plus riche en eau que de précédentes mesures le laissaient penser.

✨ Lorsque la sonde Voyager 1 avait survolé Jupiter en 1979, elle avait observé des éclairs joviens. Un phénomène généralement alimenté par l'humidité. Mais depuis 1996, les astronomes étaient perplexes. Une mesure inattendue réalisée par le spectromètre de masse de la sonde de la Nasa Galileo concluait en effet à la présence de dix fois moins d'eau que prévu dans l'atmosphère de Jupiter.

👉 Aujourd'hui, des données transmises cette fois par la sonde Juno semblent apporter de nouvelles précisions en la matière. À son équateur, l'atmosphère de la planète géante serait finalement composée à 0,25 % d'eau. C'est presque trois fois plus que du côté du Soleil. Une comparaison basée non sur l'eau liquide, mais sur la présence des atomes qui la composent, l'oxygène et l'hydrogène.
Rappelons que les astronomes pensent que Jupiter a été la première planète de notre Système solaire à se former. Elle renfermerait ainsi une grande part des gaz et des poussières qui n'ont pas été mobilisés pour donner naissance au Soleil. Savoir combien l'atmosphère de Jupiter contient d'eau revêt donc une importance toute particulière pour la validation de ces modèles. Mais l'abondance en eau joue également un rôle en matière de météorologie jovienne. Elle permet aussi de démêler un peu plus la structure interne de la planète géante.

Sur cette image prise par la sonde Juno en décembre 2017, on découvre d’épais nuages blancs dans la région équatoriale de Jupiter. Mais ceux-ci sont transparents aux micro-ondes ce qui a permis au radiomètre à micro-ondes de la sonde de mesurer les taux d’eau dans l’atmosphère de la planète géante.
Crédit photos : © Nasa/JPL-Caltech/SwRI/MSSS/Kevin M. Gill

Un résultat à confirmer sur d’autres régions ...
👉 On comprend mieux pourquoi les astronomes ont souhaité équiper Juno d'un radiomètre à micro-ondes capable de scruter l'atmosphère de Jupiter d'en haut et à plusieurs profondeurs simultanément. Les données collectées durant les huit premiers survols scientifiques de Jupiter concernent ainsi des régions s'enfonçant jusqu'à 150 kilomètres dans l'atmosphère de la planète géante.
« Grâce à la sonde Juno, nous avons découvert qu'il y avait bien plus d'eau à l'équateur de Jupiter que ce que la sonde Galileo avait mesuré », raconte Cheng Li, chercheur à l'université de Californie (États-Unis) dans un communiqué de la Nasa. « Mais nous savons que cette région équatoriale est assez unique. Il va falloir que nous allions sonder d'autres régions de l'atmosphère de Jupiter avant de conclure. »
D'autant que Galileo avait, en son temps, également montré que les teneurs en eau semblaient augmenter avec la profondeur. De quoi envisager que l'atmosphère de la planète géante ne soit pas des mieux mélangée. À moins que la sonde ait malencontreusement analysé un point inhabituellement sec et chaud de Jupiter.
Peu à peu, la sonde Juno s'oriente désormais vers l'hémisphère nord. Les astronomes sont curieux de pouvoir observer comment la teneur en eau dans l'atmosphère de Jupiter varie avec la latitude. Et jusqu'aux régions polaires animées de cyclones. Le prochain survol scientifique aura lieu le 10 avril prochain.

👉 👉 Des données de la sonde Juno révèlent que l’atmosphère de Jupiter contient 0,25 % d’eau. Du côté de son équateur au moins.
Les astronomes attendent avec impatience les prochains survols de la planète géante pour affiner ses chiffres et les étendre à d’autres régions de son atmosphère.

#Jupiter #Voyager #Nasa #systemesolaire #Juno #sondeVoyager #sondeJuno
... VOIR PLUS ...VOIR MOINS ...

Voir sur Facebook

1 mois Il y a longtemps ...

Infos spatiales

✨ [News of the Day] - Crew Dragon SpaceX

👉 SpaceX : Crew Dragon dans les starting-blocks pour son premier vol habité

✨ 👉 D'ici quelques semaines, SpaceX pourrait devenir la première société privée à réaliser un vol habité. Mais, ni la Nasa ni SpaceX n'ont souhaité communiquer sur la date de lancement visée, vraisemblablement en mai. Quant à Boeing, sa capsule est clouée au sol le temps que la commission d'enquête mise en place après les trop nombreux problèmes rencontrés par le Starliner lors de son vol d'essai, rende ses conclusions.
Alors que la capsule Crew Dragon de SpaceX est arrivée sur son site de lancement du Centre spatial Kennedy de la Nasa, en vue de son premier vol habité, ni la Nasa ni SpaceX ne s'aventurent à donner une date pour ce vol. S'il ne fait guère de doute qu'il aura lieu en mai ou en juin, la date souvent citée est celle du 7 mai, la Nasa ne souhaite pas précipiter sa communication.
👉 Du côté de SpaceX, on se veut serein. Après un vol d’essai inhabité réalisé avec succès en mars 2019 et un essai réussi en vol du système d’abandon de lancement (janvier 2020), tous les voyants sont au vert. Pour cette première mission, le Crew Dragon devrait avoir à son bord les astronautes de la Nasa, Bob Behnken et Doug Hurley. Ces deux derniers devraient ensuite séjourner au moins une semaine à bord du complexe orbital mais la Nasa pourrait décider de prolonger de quelques semaines supplémentaires la mission des deux astronautes pour soulager le travail de l'équipage à bord de la Station spatiale Internationale, l'I.S.S.🇺🇸

#CrewDragon #SpaceX #Nasa
... VOIR PLUS ...VOIR MOINS ...

Voir sur Facebook

1 mois Il y a longtemps ...

Infos spatiales

✨ [News of the Day] - Betelgeuse
👉 Betelgeuse : “ Quelque chose d’inhabituel est incontestablement en cours ...

La luminosité de Bételgeuse semble vouloir continuer à diminuer. Mais certains astronomes annoncent qu'elle pourrait bien repartir à la hausse d'ici quelques jours. Si cela ne devait pas être le cas, il faudrait peut-être s'attendre à une explosion prochaine en supernova. Et pour savoir à quel point « prochaine », les astronomes pourraient commencer à surveiller les flux de neutrinos qui nous arrivent de l'espace.
Depuis plusieurs mois maintenant, les astronomes, qu'ils soient amateurs ou professionnels, ont l'œil sur Bételgeuse, cette supergéante rouge qui forme l'épaule droite d'Orion. Parce que son éclat a diminué de manière spectaculaire. Edward Guinan est astronome à l'université de Villanova (États-Unis). Il étudie les étoiles par photométrie depuis 25 ans. Et il témoigne en ligne que Bételgeuse apparaît actuellement moins lumineuse qu'il ne l'a jamais observé.

La magnitude de Bételgeuse serait aujourd'hui comparable à celle de sa « voisine » Bellatrix, qui forme l'autre épaule d'Orion. Elle serait donc de l'ordre de 1,7. Mais à l'œil nu, la comparaison entre les deux étoiles est périlleuse. Car Bételgeuse apparaît rouge-orange alors que Bellatrix semble blanche-bleue. Et en vieillissant, nous voyons le monde à travers une sorte filtre. De quoi continuer à évaluer Bételgeuse comme (bien) plus lumineuse que Bellatrix alors que les mesures objectives prouvent le contraire. Le 10 février 2020, selon des mesures réalisées par l'Association américaine des observateurs d'étoiles variables (AAVSO), la magnitude de Bételgeuse était de 1,65.
Si l'AAVSO s'intéresse à Bételgeuse, c'est qu'il s'agit d'une étoile variable connue. Sa luminosité varie selon plusieurs cycles complexes. Mais à en croire Edward Guinan, selon un cycle dominant de 430 jours. De quoi penser que la supergéante rouge pourrait atteindre un minimum de luminosité le 21 février prochain. Une date donnée avec une marge d'erreur de plus ou moins 7 jours. Au-delà, sa luminosité repartirait naturellement à la hausse. Certains annoncent d'ailleurs l'avoir déjà observé. Confirmant cette hypothèse d'une variation de luminosité plutôt classique également privilégiée par Sylvie Vauclair sur Futura, il y a quelques jours. Même si, pour Edward Guinan, le mystère resterait entier, car la luminosité de Bételgeuse, au plus bas de son cycle, ne dépasse en général pas une magnitude de l'ordre de 0,9. « Quelque chose d'inhabituel est incontestablement en cours. »

Peut-être donc bien les prémices d'une explosion imminente en supernova de la supergéante rouge. L'éclat de Bételgeuse pourrait alors rivaliser avec celui de la Pleine Lune. Voire la rendre visible en plein jour.
Des neutrinos comme lanceurs d’alerte
Rappelons que le simple fait de la voir classée dans la catégorie des supergéantes rouges nous indique que le noyau de Bételgeuse a déjà brûlé son hydrogène et même son hélium. Car c'est avec la transition entre la combustion de l'hélium et celle du carbone que la température d'une étoile augmente fortement. Et avec elle, la pression de radiation et le diamètre de l'étoile. Placée au cœur du Système solaire, Bételgeuse aurait déjà dévoré la planète Mars.
Notons par ailleurs que la combustion complète du carbone prend quelque 100.000 ans. La combustion des éléments suivants est ensuite très rapide : quelques années pour le néon, quelques mois pour l'oxygène, un jour ou deux pour le silicium. Le tout se déroulant sans changement observable dans la photosphère de l'étoile. Alors que celle-ci s'approche inexorablement de son effondrement gravitationnel et de sa transformation en supernova.

Mais les neutrinos pourraient jouer le rôle de lanceurs l'alerte d'une explosion imminente. En effet, au cours de la phase de combustion du carbone, les neutrinos émis présentent une signature énergétique typique. Et au fur et à mesure de l'évolution jusqu'à l'effondrement du cœur, le flux d'énergie tout comme l'énergie par neutrino augmentent. Selon une étude menée il y a quelques années déjà, dans les dernières heures de vie d'une étoile, les neutrinos produits franchissent même un seuil d'énergie critique observable depuis la Terre.
C'est plus exactement l'interaction entre les antineutrinos venant de l'étoile mourante et les protons du détecteur qui pourrait être révélateur. Classiquement, ce type d'interaction est rare. Mais si une étoile assez proche de nous était en train de brûler son silicium, elle pourrait produire des antineutrinos suffisamment énergétiques pour que nos détecteurs actuels en gardent la trace.

Les calculs montrent que Super-Kamiokande, et ses 50.000 tonnes d'eau, devrait pouvoir enregistrer, dans la première heure, quelque 60 à 70 antineutrinos en provenance d'une Bételgeuse qui aurait commencé à brûler son silicium. Et quelque 1.600 au total dans la journée. Le fait que ces antineutrinos sont supposés arriver sur Terre par paquets - correspondant aux oscillations du cœur et de l'enveloppe de l'étoile -, cela pourrait donner une indication forte que Bételgeuse est bien sur le point d'exploser. Et offrir à tous les observatoires du monde, une occasion unique d'observer le phénomène !

👉✨ L’étoile Bételgeuse va-t-elle bientôt exploser en supernova ?
La flamme de Bételgeuse est-elle en train de s'éteindre ? Visible à l'œil nu, l'éclat de la supergéante rouge qui marque l'épaule gauche d'Orion, n'a de cesse de diminuer depuis octobre. Que se passe-t-il ? Cela va-t-il s'arrêter ?

Crédits vidéos et photos : ESO

#betelgeuse #orion #star #etoiles #supernova #vlt #spacenews #infosspatiales
... VOIR PLUS ...VOIR MOINS ...

Voir sur Facebook

1 mois Il y a longtemps ...

Infos spatiales

✨ [News of the Day] - Mission de la Nasa "Discovery" (Venus, Trition, Io)
👉 www.spacenews.ovh/venus-io-et-triton-dans-la-ligne-de-mire-de-la-nasa/
#Nasa #discovery #DiscoveryMission #Venus #Io #Triton
... VOIR PLUS ...VOIR MOINS ...

Voir sur Facebook

2 mois Il y a longtemps ...

Infos spatiales

Northrop Grumman CRS13 Launch ... VOIR PLUS ...VOIR MOINS ...

Voir sur Facebook

2 mois Il y a longtemps ...

Infos spatiales

👉 L’actualité spatiale - Space News
Site internet pilotable au clavier, à la souris et à la voix (Concept) !
👉 www.spacenews.ovh/

Les dernières actualités spatiales. Toutes les infos sur la NASA, l’ESA, SpaceX, Blue Origin, la Jaxa, etc. Des albums photos, des vidéos à couper le souffle, des vidéos en 360°, des directs Live, de la V.R, des logiciels gratuits à télécharger, des archives depuis 50 ans d’exploration spatiale humaine, des 2 sondes Voyagers au dernier vaisseau de SpaceX. Le StarShip ....
Des thématiques sur les trous noirs, les planètes, les comètes, les télescopes terrestres et spatiaux, etc.
Pour tous les fans d’astronomie que nous sommes.

💻 Développé par Web3-Design
: infos@spacenews.ovh

#actuspatiales #actualitesspatiales #univers #espace #cosmos #nasa #esa #spaceX #BlueOrigin #archives #planetes #flacon9 #FalconuperHeavy #newGlen #Voyager #sondes #astronomie #cometes
... VOIR PLUS ...VOIR MOINS ...

Voir sur Facebook
19
Fév
2020

Disqus