EHT (Event Horizon Telescope)

L’Event Horizon Telescope (en abrégé EHT, littéralement le Télescope de l’horizon des événements) est un réseau de télescopes terrestres combinant les données de stations d’interférométrie à très longue base situées sur la Terre afin d’étudier notamment l’environnement immédiat de Sagittaire A*, le trou noir supermassif du centre de la Voie lactée, et M87*, celui de M87, avec un pouvoir de résolution permettant d’observer leur horizon.

L’EHT est composé de plusieurs observatoires radio ou télescopes radio autour du monde pour créer un télescope à haute sensibilité et haut pouvoir de résolution. En utilisant le procédé d’interférométrie à très longue base, de nombreuses antennes radio indépendantes séparées de plusieurs centaines à plusieurs milliers de kilomètres peuvent être utilisées pour créer un télescope « virtuel » avec un diamètre effectif équivalent à celui de la Terre. Cet effort inclut le développement et le déploiement de récepteurs à double polarisation submillimétrique aux standards de fréquence hyper stable pour obtenir un interféromètre à très longue base à 230-450 GHz, une meilleure bande passante d’enregistreurs et de filtres de sortie d’interféromètre à très longue base et la création de nouveaux sites d’interféromètres à très longue base submillimétriques.

Chaque année depuis la première capture en 2006, l’EHT a accueilli plusieurs observatoires dans son réseau global de télescopes radio. La première image du trou noir Sagittaire A* pourra être produite en avril 2017 et permettra de tester à l’extrême la théorie de la relativité générale d’Einstein.

Les données collectées sur les disques durs des différents télescopes doivent être transportées par un avion de ligne (aussi appelé sneakernet) vers l’observatoire d’Haystack dans le Massachusetts, où les données seront comparées et analysées sur ordinateur avec 800 CPUs, tous connectés sur un réseau de 40 Gbits/s.

06
Avr
2019