Test moteur SLS

Arracher le SLS

Le 2 septembre à 18 h 45 UTC, un propulseur d’appoint complet du futur lanceur lourd SLS (Space Launch System) de la Nasa a été mis à feu sur les installations du fabricant Northrop Grumman à Promontory, dans l’Utah.

Le SLS (dont le premier vol – automatique – est aujourd’hui attendu pour novembre 2021) est équipé de deux propulseurs SRB (Solid Rocket Boosters) à propergol solide, consommables, directement dérivés des SRB de la navette spatiale, utilisée de 1981 à 2011.

Chaque SRB développe une poussée de 16 000 kN au décollage, soit 75 % de la capacité totale du lanceur.

Evolution

Retransmis en direct sur YouTube, le test (appelé Flight Support Booster-1) a duré un peu plus de deux minutes.

Les données récoltées doivent permettre d’évaluer les performances du moteur qui utilisera de nouveaux matériaux et processus pour les missions d’exploration lointaine, au-delà d’Artemis 3, en 2024.

25
Nov
2020