Hubble a découvert la plus grosse comète jamais vue, et elle est énorme

La plus grosse comète jamais observée est énorme et se dirige vers la Terre.

Connue sous le nom de Bernardinelli-Bernstein, la comète serait la plus grosse jamais observée par l’agence spatiale américaine, qui précise qu’elle ne représente pas de danger pour les terriens.

Une comète géante pourrait-elle un jour percuter la Terre? Depuis la sortie d’Armageddon en 1998, l’idée d’une catastrophe majeure causée par un astéroïde est dans toutes les têtes. Ce genre de scénario fascine d’ailleurs tellement que Don’t look up est devenu le deuxième plus gros succès de Netflix.

De gauche à droite : L’image de C/2014 UN271 telle que vue par Hubble, puis l’image traitée par ordinateur, et enfin le noyau de la comète isolé. © NASA, ESA, Man-To Huiof, David Jewitt, Alyssa Pagan

Qu’en est-il en réalité? Dans un communiqué publié mardi sur son site, la Nasa explique avoir détecté la plus grosse comète du monde, dont la trajectoire la dirige vers la Terre. Heureusement, les chances de collision avec notre planète sont extrêmement minces.

“La comète ne s’approchera pas à moins d’un milliard de kilomètres du Soleil – plus loin même que la planète Saturne – et cela n’arrivera qu’en 2031”, peut-on ainsi lire sur le site de la Nasa.

Des dimensions extraordinaires

Bernardinelli-Bernstein, découverte par les astronomes Pedro Bernardinelli et Gary Bernstein, ou C/2014 UN271 de son nom scientifique, fait 137 kilomètres de diamètre. Voilà “qui la rend plus grande que l’État du Rhode Island”, le plus petit des États-Unis, peut-on notamment lire dans le communiqué de la Nasa.

Son noyau est environ 50 fois plus gros que celui trouvé au cœur de la plupart des comètes. Le précédent record était détenu par la comète C/2002 VQ94, découverte en 2002, et qui faisait près de 100 kilomètres de diamètre.

Comparaison des différentes comètes par tailles © NASA

En ce qui concerne son poids, elle ne pèserait pas moins de 500 trillions (un milliard de milliards) de tonnes.

Connue de la Nasa depuis 2010

La communauté scientifique connaît l’existence de cette comète depuis 2010, “alors qu’elle se trouvait à 3 milliards de kilomètres du Soleil, soit presque la distance moyenne à Neptune. Depuis, elle a été intensivement étudiée par des télescopes terrestres et spatiaux”, explique l’agence spatiale américaine.

S’il y a douze ans sa taille était difficile à jauger, aujourd’hui la Nasa dispose de suffisamment de données. “Nous avons toujours soupçonné que cette comète était grande car elle est si brillante, à une si grande distance. Maintenant nous savons que c’est le cas.”

En 2031, la comète devrait être située à 1 milliard de kilomètres du Soleil et cessera là son approche avec notre planète. Rassurant quand on voit sa taille.

En janvier dernier, l’astéroïde dénommé 1994 PC1 se faisait bien plus menaçant. Et pourtant, il était éloigné de cinq fois la distance Terre-Lune.

chevron_left
chevron_right