Découvrez les premières images du télescope spatial James Webb

Ce « bijou » de technique lancé en décembre dernier montre sous un jour nouveau cinq objets remarquables de l’univers, premier temps fort d’une longue série.

Dans la nuit de lundi à mardi, la Maison Blanche avait dévoilé une première image de l’univers profond, montrant des galaxies formées peu après le Big Bang, il y a plus de 13 milliards d’années. Sous l’effet de la gravité, l’amas de galaxies SMACS 0723, bien plus proche, donne une forme curieusement allongée à ces objets lointains. Aucun télescope n’était jamais parvenu à voir aussi loin.

Champ profond, SMACS 0723. – Copyright photo : NASA / ESA / CSA / STScI / Webb ERO Production Team

Cet événement a pour objectif de démontrer les capacités sans précédent du JWST par rapport à ses prédécesseurs : la lumière la plus lointaine observée a été émise il y a plus de 13 milliards d’années, alors que l’univers était tout jeune.

Plus belles et plus précises que toutes les « photos » de l’univers obtenues jusqu’ici, les images révélées mardi montrent deux nébuleuses et un groupement de galaxies.

Parmi les objets célestes choisis pour cette démonstration, la nébuleuse de la Carène, l’une des plus brillantes du ciel, située à près de 7600 années-lumière. Elle a donné naissance à plusieurs étoiles massives.

La Carène. Copyright photo : NASA / ESA / CSA / STScI / Webb ERO Production Team
La Carène. Copyright photo : NASA / ESA / CSA / STScI / Webb ERO Production Team

Quant à la nébuleuse de l’anneau austral NGC 3132, elle prend la forme d’une auréole autour d’un couple d’étoiles, dualité que le télescope a pu confirmer.

La nébuleuse de l’anneau austral capturée par le télescope James Webb. NASA / ESA / CSA / STScI / Webb ERO Production Team

Splendide quintette

Autre objet immortalisé, le groupement de galaxies baptisé le Quintette de Stephan, quatre galaxies en interaction les unes avec les autres, une cinquième, plus proche, complétant le tableau.

Les agences spatiales ont présenté, en outre, une planète géante gazeuse, WASP-96b, où la présence d’eau a été confirmée par Webb, sous forme de nuages.

Le Quintette de Stephan. Copyright photo : NASA / ESA / CSA / STScI / Webb ERO Production Team
Le Quintette de Stephan. Copyright photo : NASA / ESA / CSA / STScI / Webb ERO Production Team
Wasp-96b – Spectre de transmission: Exoplanète WASP-96 b (NIRISS Transmission Spectrum) . Copyright photo : NASA / ESA / CSA / STScI / Webb ERO Production Team.

Quelques réactions d’astronomes…

“Ce télescope est extraordinaire!”

“C’est le cadeau de Noël qui vient avant Noël”, se réjouit Didier Queloz sur le plateau du 19h30 de RTS (Radio Télévision Suisse).

“Tous les astronomes du monde sont actuellement très excités, parce que ce télescope, il est juste extraordinaire!” ajoute encore l’astrophysicien co-Prix Nobel de Physique 2019.

>> La première partie de l’interview du Prof. Didier Queloz
>> La seconde partie de l’interview du Prof. Didier Queloz
chevron_left
chevron_right