Prototype Starship SN10 décolle, atterrit, puis... explose - Actualités spatiales

Prototype Starship SN10 décolle, atterrit, puis… explose

Starship SpaceX

Le prototype de fusée Starship SN10 du programme SpaceX, créé par le milliardaire Elon Musk pour aller sur Mars, a réussi à se poser sur sa base au Texas (USA) mercredi 3 mars 2021. L’engin spatial a cependant explosé quelques minutes après. Les images du vol sont impressionnantes.

Pour ce troisième vol d’essai à haute altitude, le prototype de vaisseau spatial Starship a réussi sa manœuvre d’atterrissage. Une grande première qui s’est malheureusement soldée par une explosion quelques minutes plus tard.

Un mois après que le vol du neuvième prototype du Starship qui, comme celui du SN8 en décembre, s’était soldé par un crash à l’atterrissage, le SN10 a réussi hier soir à décoller à plus de 10 kilomètres d’altitude avant de revenir se poser. Une grande première pour le vaisseau avec lequel SpaceX compte voler autour de la Lune avant d’aller conquérir Mars.

Le SN10 est le troisième prototype de développement du Starship. Hier soir, il s’est envolé depuis la base de Boca Chica au Texas (Etats-Unis), propulsé par ses trois moteurs Raptor. Le vaisseau a atteint son apogée cible avant d’entamer sa descente en vol plané horizontal.

Quelques secondes avant de toucher le sol, les moteurs du SN10 se sont rallumés pour redresser et stabiliser l’appareil qui s’est posé en douceur, mais un peu de biais. On pouvait voir qu’un incendie s’était déclenché dans la partie moteur. Malgré l’intervention de lances à incendie sur le pas de tir, le prototype du Starship a finalement explosé une dizaine de minutes après son atterrissage.

Réagissant à ce troisième vol d’essai, Elon Musk s’est évidemment focalisé sur les progrès accomplis qui ont permis de réussir le premier atterrissage du prototype. « Le vaisseau SN10 a atterri en un seul morceau ! », s’est-il réjoui sur Twitter. D’autres vols d’essai vont suivre et le SN11 est presque prêt à prendre place sur le pas de tir. SpaceX espère pouvoir réaliser le premier vol orbital d’ici la fin de l’année.

chevron_left
chevron_right